Textile

Textiles

Les tapis sardes ont une origine très lointaine et représentent la partie la plus importante de toute la production artisanale de l’île. Il s’agit principalement de couvre-coffres, car leur principale fonction a toujours été celle de recouvrir les coffres nuptiaux.
Les ornements des couvre-coffres sont dominés par le motif de la fleur à huit pointes, d’où partent quatre pistils qui vont se planter au cœur des fleurs voisines. Ce motif se répète sur toute la surface de la toile mais il est fermé, en bas et en haut par deux frises représentant des animaux stylisés ou des motifs héraldiques alignés. Un autre élément ornemental caractéristique est le corail, que l'on retrouve également sur les trames des dentelles ; d'autres tapis présentent, sur toute la surface de la toile, des frises placées en diagonale avec des motifs représentant des oiseaux ou des figures de femmes.
Dans la région de Sassari et dans tout le Nord de l’île, le tapis se différencie de toutes les autres productions locales sardes : la faune y est en effet peu utilisée et on lui préfère des motifs plus fastueux, avec des spirales et de grands cadres. Au centre de la composition, des paons et des animaux imaginaires, le contour étant fait de luxuriantes frises. Rares sont les tapis sardes dont le cadre central se trouve libre d'éléments décoratifs. Au contraire, l'une des caractéristiques principales du couvre-coffre sarde est d'orner et de décorer tout le tissu, un peu comme s'il s'agissait d'une tapisserie.
Les couvertures de lits utilisent un schéma ornemental plus libre par rapport aux couvre-coffres mais leurs couleurs sont moins vives et leurs motifs plus simples. Dans la région de Sassari, les couvertures sont généralement réalisées avec de la laine nouée et épaisse. Les motifs ressemblent énormément à ceux des tapis de la région, avec quelques tonalités de couleurs obtenues à partir de pigments d'origine végétale.
La dentelle sarde se distingue de toutes les autres. On retrouve souvent les motifs simples inspirés de la faune et de la flore locale, ou bien les mêmes symboles que nous avons déjà évoqués pour les couvre-coffres et les couvertures. La production de dentelle varie d’une zone à l’autre : la technique reste la même mais les motifs changent, constituant ainsi le style propre de chaque école. La répétition continue des motifs est ce qui caractérise le plus la production sarde par rapport à toutes les autres régions.
La broderie représente une autre activité artisanale caractéristique de la Sardaigne, avec toute une variété de motifs brodés sur un tissu plus précieux de celui utilisé pour les tapis.